Übersetzungsbüro

FAQ sur la traduction et l’interprétation
FAQ sur la traduction et l’interprétation

FAQ sur la traduction et l’interprétation

Vous trouverez ici quelques réponses aux questions que nos clients nous posent souvent. Vous avez des questions sur la traduction, l’interprétation et le matériel d’interprétation susceptibles d’intéresser d’autres clients et auxquelles vous ne trouvez pas de réponse ici ? Envoyez-nous un e-mail. Nous vous informerons volontiers.

1. Quelle est la différence entre traduction et interprétation ?
La traduction est la transmission écrite d’un texte d'une langue vers une autre, tandis que l’interprétation est la transmission orale d’un discours d’une langue vers une autre. Il ne s'agit pas de reproduire une phrase mot à mot, ou littéralement, mais d'interpréter le sens d’une phrase et son contexte dans une langue source et de la retranscrire dans une langue cible. L'interprétation exige une concentration extrême de la part de l'interprète qui doit écouter et parler simultanément. Entendre, immédiatement comprendre les propos de l’orateur dans la langue source (la consultation de l’orateur n'est possible qu'en de rares occasions) et les transmettre dans la langue cible : telle est la mission de l'interprète. On distingue traditionnellement l’interprétation consécutive, l’interprétation simultanée, l’interprétation en langue des signes et le chuchotage.

2. Quels sont les types d’interprétation ?
On distingue traditionnellement l’interprétation consécutive, l’interprétation simultanée, le chuchotage et l’interprétation en langue des signes. Dans le cas de l’interprétation simultanée, l’interprète traduit le discours oral de l’orateur presque simultanément (en même temps). Ce type d’interprétation exige une concentration exceptionnelle, de l'habitude et de l'expérience. Les interprètes spécialisés dans ce type d’interprétation travaillant dans une cabine spéciale insonorisée, on parle également souvent d’interprétation en cabine. Dans le cas de l’interprétation consécutive, l’interprète relève quelques segments du discours avec une technique spéciale de prise de notes et ensuite, les traduit dans la langue cible désirée. L’interprétation est dite consécutive, (à l'inverse de l’interprétation simultanée), ce qui double le temps de la réunion. L’interprétation consécutive s'adapte particulièrement aux discours de banquet, discours de bienvenue, négociations bilatérales, occasions festives (discours de célébration), conférences, visites guidées, etc., et s'appelle souvent interprétation de liaison ou encore interprétation de négociation. Le chuchotage est un type particulier d’interprétation simultanée dans lequel l’interprète chuchote simultanément sa traduction à l’oreille de deux auditeurs au maximum. Le chuchotage est très astreignant tant pour l’interprète que pour l’auditeur et c'est pourquoi, dans l’intérêt des autres participants et pour des raisons d'acoustique (interventions simultanées de l’orateur et de l’interprète), le chuchotage ne convient qu’à des petits groupes et à des situations spécifiques (visite guidée de ville, d’usine, musées et salons). On utilise dans la plupart des cas un casque « bidule ».

3. Qu’est-ce que l’interprétation relais ? 
Il arrive qu’une des langues parlées ne puisse être directement traduite dans la langue cible. Dans ce cas, l’interprète peut écouter, via un canal relais spécial dans sa cabine, l’interprétation d’une cabine voisine. L’interprète traduit ensuite vers la langue cible souhaitée. Voici un exemple : au cours d’une manifestation internationale d’une entreprise, la communication d’un orateur néerlandais est interprétée en allemand. Les autres cabines (tchèque, anglais, français, espagnol, suédois) reçoivent cette interprétation allemande depuis le relais et la traduisent dans leur propre langue cible.

4. Combien coûte une prestation d’interprétation ? 
L’interprétation est une activité très astreignante qui nécessite, de la part des interprètes, une capacité de concentration exceptionnelle et des nerfs à toute épreuve. Les coûts des prestations d’interprétation font par conséquent partie des prix les plus élevés. N'hésitez pas à nous contacter, nous vous établirons volontiers un devis. Dans cette perspective, nous avons besoin d’informations précises sur l'évènement que vous prévoyez : son lieu, sa durée, le nombre de langues cibles, le thème de l’évènement, le nombre de participants, etc. Le prix d’une mission d’interprétation comprend les tarifs journaliers des interprètes et la location du matériel technique, auxquels il faut ajouter d’éventuels frais de déplacement ainsi que l’hébergement et la restauration des interprètes. La taille et la composition de l'équipe d’interprètes dépendent du nombre de langues cibles, de la durée de l’évènement et de la complexité de la thématique.

5. Combien faut-il prévoir d’interprètes ?
Les interprètes professionnels travaillent toujours au moins par deux, par combinaison linguistique. Pour les conférences dont les interventions sont très techniques ou scientifiques ou encore, dont le temps de travail peut être long, il est nécessaire de prévoir des interprètes supplémentaires afin de garantir la qualité du travail d’interprétation. Les interprètes qualifiés sont souvent mandatés longtemps à l’avance, c’est pourquoi il est conseillé de les engager le plus tôt possible.

6. Qu’est-ce qu’une valise d’interprétation (casque bidule) ?
La valise d’interprétation est utilisée pour des missions d’interprétation mobiles avec peu de langues et des temps de parole courts, comme dans le cadre de visites guidées en ville ou de visites d’usine. Elle comprend un casque, un microphone, un émetteur de poche et des unités de réception (casques).

7. Qu’est-ce qu’un système de discussion et à quelle occasion en a-t-on besoin ?
Un système de discussion ou de conférence est doté de plusieurs microphones, ce qui permet une intervention à tout moment au cours d’une discussion. Le participant n’est audible que s’il appuie sur le bouton « push to talk ». De plus, il est possible de programmer les temps de parole et définir en amont le nombre maximum de personnes pouvant parler en même temps. De tels systèmes sont surtout utilisés lors de tables rondes, conseils d’administration et conférences multilingues.

8. Combien de cabines d’interprétation faut-il louer ?
Une cabine d’interprétation doit être louée pour chacune des langues dans laquelle il faut interpréter. Par exemple, si la langue de la conférence est l’allemand et que celle-ci doit être interprétée dans deux autres langues, il vous faut deux cabines d’interprétation.

9. Quel espace faut-il prévoir pour une cabine d’interprétation ?
Une cabine d’interprétation occupe une surface d’environ 2×2 m plus 0,5 m pour l’ouverture de la porte. La porte est située sur le côté ou à l’arrière de la cabine. Un espace destiné à la table technique et le matériel d’interprétation (environ 80×80 cm) est par ailleurs nécessaire à côté de la cabine d’interprétation.

10. Où la cabine d’interprétation doit-elle être placée ?
La cabine d’interprétation est généralement située à l’arrière de la salle. Un espace d’environ 1 mètre doit être laissé entre la cabine et la dernière rangée de sièges. De plus, la cabine doit être disposée de telle sorte que l’interprète puisse suivre ce qui se passe dans la salle.

11. Combien de temps dure l’installation des équipements pour l’interprétation ?
L’installation des équipements pour l’interprétation, avec une à deux cabines, nécessite environ deux heures. Pour chaque cabine additionnelle, une heure supplémentaire est à prévoir.

12. Un technicien s’occupe-t-il du matériel d’interprétation sur le site ?
Oui. Un technicien de conférence expérimenté est en charge du matériel d’interprétation pendant toute la durée de l’évènement. Il supervise l’installation du matériel et assure la bonne conduite technique de l’évènement. Il réalise également un enregistrement sonore sur demande.

13. Qu’est-ce qu’un bouton-toussoir ? 
Un bouton-toussoir permet à l’interprète en cabine d’interrompre un court instant sa transmission.

14. Quels types de microphones sont utilisés ? 
Pour la sonorisation de la salle, on utilise des microphones sans fil, comme des microphones cravates, des microphones à main sans fil, des micros-casques, ou des microphones fixes. Les microphones fixes peuvent être utilisés comme microphones de table ou être fixés au sol.

15. Qu’est-ce qu’un récepteur ? 
Le récepteur est une unité de réception dotée d’un casque par laquelle le participant reçoit l’interprétation dans la langue souhaitée. Chaque récepteur est équipé d’un bouton individuel de réglage du volume et d’une touche de sélection de canal, ce qui permet à l’auditeur de choisir la langue souhaitée.

16. Dans quelles mesures puis-je être sûr que les informations confiées à une agence de traduction sont traitées de manière confidentielle ?
Les traducteurs, interprètes et agences de traduction sont soumis à une obligation de confidentialité. Si le client le souhaite, une déclaration de confidentialité correspondante peut également être signée.

17. Quels sont les délais avant de recevoir un devis ?
Si votre demande de traduction nous parvient un jour ouvrable, vous recevez généralement notre devis dans un délai de trois à quatre heures. Si, exceptionnellement, nous avons besoin de plus de temps, nous vous en informons au préalable. Nous pouvons vous faire parvenir une offre concrète seulement après avoir vu l'intégralité du texte à traduire. Pour les offres concernant l’interprétation, nous vous prions de nous envoyer le plus d’informations possibles sur l’évènement (sujet, lieu, date, programme, etc.). Plus vos indications sont précises, plus il nous est facile d'établir et de vous faire parvenir un devis précis.

18. Dans quelles langues traduisent nos traducteurs ? 
Presque 7 000 langues sont parlées dans le monde. Et pourtant, de nombreuses agences de traduction proposent des traductions spécialisées et des prestations d’interprétation dans toutes  les langues du monde. L’Agence de Traduction Lyon | Connect Translations France s.a.r.l. se positionne plutôt selon la devise « la qualité plutôt que la quantité ».

19. Combien coûte une traduction ?
Selon le pays et ses pratiques, le prix d’une traduction se calcule selon le nombre de lignes dans la langue cible, le nombre de pages ou le nombre de mots dans la langue source. Sauf accord contraire, nous calculons le prix de chaque traduction spécialisée au nombre de mots dans la langue source. Le prix du mot ou de la ligne est différent selon la combinaison linguistique souhaitée. Comme nous travaillons majoritairement avec des traducteurs résidant dans le pays où leur langue est parlée, le niveau de prix dépend aussi du niveau de vie du pays en question. Ainsi, une traduction dans une langue scandinave, par ex., coûte forcément plus cher qu’une traduction en français. Nous vous proposons des tarifs clairs. Dès que nous recevons le texte à traduire, nous pouvons vous annoncer quel sera le prix exact de sa traduction. Il existe cependant des conditions spéciales pour les commandes importantes, une collaboration plus longue et les traductions dans lesquelles de nombreuses parties du texte se répètent et qui peuvent donc être traitées avec des outils de TAO.

20. Les prix sont-ils compétitifs ?
Oui, nous vous offrons la meilleure qualité et la précision de traduction à un prix raisonnable. Conformément à la norme internationale ISO 17100, chaque traduction est relue par un deuxième traducteur de langue maternelle et comparée avec l’original. Nous sommes extrêmement exigeants avec nos traducteurs. Lors de leur recrutement, nous accordons beaucoup d’importance à l’expérience, la formation et à la précision.

21. Puis-je trouver une agence de traduction proposant des prix moins élevés ?
Oui, mais la qualité en pâtira très certainement. Nous ne confions les traductions qu’à des traducteurs de langue maternelle expérimentés et qualifiés, plus précisément, à des équipes de traducteurs-réviseurs. Chaque traduction est révisée une dernière fois avant d’être livrée au client.

22. Ne vaut-il pas mieux contacter directement un traducteur plutôt qu’une agence de traduction ?
Sachez tout d’abord que vous ne pouvez jamais être sûr des qualifications d’un traducteur si vous le trouvez au hasard de vos recherches sur un site Internet. L’avantage d’une agence est que les traducteurs sont soigneusement triés sur le volet et qu’elle permet d’accéder à tout un réseau de traducteurs. Ainsi, une agence peut répartir les commandes entre plusieurs personnes, selon les domaines de spécialité. Un traducteur indépendant peut refuser une commande par manque de temps ou de connaissances du domaine de spécialité. Nous trouvons toujours le traducteur adapté à votre projet ! L’organisation et la gestion centrales nous permettent de réagir très vite aux demandes des clients et de confier la traduction aux traducteurs appropriés.

23. Quelles sont les qualifications de nos traducteurs ?
Nos traducteurs répondent aux exigences de la norme ISO 17100. Conformément à la norme, les traducteurs doivent, entre autres, être en mesure de traduire les textes au niveau requis (compétence de traduction), connaître les conventions des langues source et cible, avoir la capacité d’acquérir efficacement des connaissances linguistiques et spécialisées complémentaires (compétence de recherche) et être à l’aise dans le maniement les outils techniques. Nous travaillons exclusivement avec des traducteurs ayant une formation universitaire et de nombreuses années d’expérience.

24. Comment puis-je vous envoyer le texte à traduire ?
Le plus simple, c'est de nous envoyer le texte par e-mail. Pour des raisons de sécurité, notre serveur ne prend en charge que des fichiers jusqu’à 10 MB. Vous pouvez télécharger les fichiers les plus volumineux sur votre serveur FTP, où nous pouvons ensuite télécharger les textes. Si vous ne possédez pas votre propre serveur FTP, vous pouvez utiliser les services Internet gratuits, tels que yousendit ou dropbox, pour échanger des textes volumineux. Vous pouvez aussi utiliser notre portail client myconnect. Bien entendu, vous pouvez également nous faire parvenir le texte par courrier ou par fax, ou encore, nous apporter les documents en main propre. Dans le dernier cas, il est préférable de nous téléphoner au préalable. Veuillez noter que nous traitons  les textes qui nous sont transmis dans un format éditable (par ex., Word, Excel, PowerPoint) plus rapidement et mieux que les textes au format PDF.

25. Comment les traductions sont-elles livrées ?
En principe, les traductions sont envoyées par e-mail au format de votre choix. Dans certains cas, soit vous venez les chercher à l’agence, soit nous vous les envoyons par la poste (recommandé, EMS).

26. Combien de temps faut-il pour terminer la traduction ?
On part du principe qu’un traducteur traduit en moyenne 2 000 à 2 800 mots par jour, selon ses disponibilités et le format du texte source.